MADAGASCAR _ ANTSIRABE

MADAGASCAR
Antsirabe

Pays : Madagascar

Commune : Antsirabe

Association partenaire : Taratry Ny Ankizy

Nombre de bénéficiaires : 8000

Date d’installation prévue : 2021

Contexte

Madagascar est un état insulaire situé au large du Mozambique. C’est la cinquième plus grande île du monde. Le taux d’accès à l’eau potable y est parmi les plus faibles du monde : seulement 54 % de la population a un accès de base à l’eau potable.

 

Localisation

Antsirabe est une ville des Hautes Terres de Madagascar, chef-lieu de la région Vakinankaratra, dans le centre de l’île. C’est la troisième plus grande ville du pays à 170 kilomètres au sud de Antananarivo. Le cœur de la ville est relié au réseau public d’eau potable, mais pas les fokontany. Ces quartiers périurbains très précaires sont caractérisés par une insuffisance de points d’eau potable et par une insalubrité permanente à l’origine de maladies parfois mortelles (choléra, dengue, diarrhée).

 

Partenaire

Fondée en 2006, l’association malgache Taratry Ny Ankizy contribue à la lutte contre la précarité, la pauvreté et l’exclusion. Elle permet aux enfants d’avoir accès à l’école et améliore le niveau de vie des familles par des micros-projets.

Présentation du projet

Le projet consiste à :

  • Installer 8 fontaines Safe Water Cube
Madagascar _ SAFE WATER CUBE
Madagascar _ SAFE WATER CUBE
Madagascar _ SAFE WATER CUBE

Bénéficiaires :

Les bénéficiaires directs de l’action sont les enfants des écoles des villages d’Antsirabe L’installation des fontaines Safe Water Cube permettra aussi de générer de l’eau potable pour les familles des villages.

 

Mise en place :

Depuis 2016, une trentaine de fontaines Safe Water Cube ont été installées dans des écoles élémentaires et des centres de santé d’Antsirabe. Gérées en toute autonomie par deux ou trois responsables locaux, elles garantissent un approvisionnement en eau potable à des milliers d’écoliers et à leurs familles. Les fontaines sont installées dans les écoles et sont alimentées grâce aux puits et aux forages présents. Chaque enfant scolarisé donne droit à vingt litres d’eau potable par jour pour sa famille qui paie 0,50 € (cinquante centimes d’euro) par mois. Les établissements ouvrent leurs portes trois fois par semaine pendant trois heures aux populations avoisinantes. Ces dernières viennent avec un bidon de vingt litres vide et récupèrent un bidon d’eau potable contre 0,05 € (cinq centimes d’euro).

 

Résultats attendus :

  • Amélioration de la santé due à la consommation d’eau potable ;
  • Réduction de l’absentéisme scolaire lié aux maladies causées par l’eau.
  • Création de 10 emplois de responsables de fontaine.

Coût du projet global : 48 000 €

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour recevoir les dernières actualités de notre fonds de dotation