LAOS _ CHAMPASSAK

LAOS
Champassak

Pays : Laos

Commune : Champassak

Association partenaire : Double Horizon

Nombre de bénéficiaires : 4000

Date d’installation prévue : 2022

Contexte

Le Laos est l’un des pays les plus pauvres et isolés d’Asie du Sud-Est. L’accès à l’eau potable et à l’assainissement est très inégalement réparti entre les grandes villes qui voient se multiplier les services d’adduction d’eau, et les villages livrés à eux-mêmes pour l’accès à l’eau et à l’assainissement.

 

Localisation

Champassak, est une petite ville du sud du Laos située à environ 40 km au sud de Paksé. Les villages longent le Mékong et certains souffrent d’isolement, car très difficiles d’accès pendant la saison des pluies.

 

Partenaire

Fondée en 1992, l’association Double Horizon s’engage auprès des enfants des pays émergents (dont le Laos) en leur offrant une aide financière grâce à un système de parrainage et des infrastructures à travers la construction d’écoles et de bibliothèques. Elle œuvre pour améliorer leur santé notamment grâce à des projets autour de l’accès à l’eau. Un partenariat est aussi fait avec les chefs de village et les directeurs d’établissements scolaires.

Présentation du projet

Le projet consiste à :

  • Installer 6 fontaines Safe Water Cube dans 6 établissements scolaires

Bénéficiaires :

Les bénéficiaires directs de l’action sont les enfants des écoles des villages de Champassak. L’installation des fontaines Safe Water Cube permettra aussi de générer de l’eau potable pour les familles des villages.

 

Mise en place :

L’accès à l’eau potable dans les écoles permettra de fournir gratuitement de l’eau potable aux enfants, mais aussi d’auto-financer la cantine scolaire pour le déjeuner. Cela permettra aux d’enfants d’avoir au moins un repas complet par jour et de veiller à leur bonne hydratation.

Au cœur des écoles, une solution d’économie circulaire sera mise en place. Un bidon de 20 litres coûte actuellement 5000 kips. Les familles se rendront désormais dans les écoles pour s’approvisionner en eau potable pour un tarif de 2000 kips par bidon. Le coût d’un repas pour un enfant est d’environ 1500 kips. Si l’ensemble des familles achètent au moins 1 bidon d’eau par jour, les recettes permettront l’autofinancement du système.

 

Résultats attendus :

  • Amélioration de la santé due à la consommation d’eau potable ;
  • Réduction de l’absentéisme scolaire lié aux maladies causées par l’eau ;
  • Création de 10 emplois de responsables de fontaine.

Coût du projet global : 36 000 €

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour recevoir les dernières actualités de notre fonds de dotation