BAROMÈTRE DE L’EAU et MALADIES LIÉES A UNE EAU INSALUBRE

10 Août BAROMÈTRE DE L’EAU et MALADIES LIÉES A UNE EAU INSALUBRE

BAROMÈTRE DE L’EAU et MALADIES LIÉES A UNE EAU INSALUBRE

Lors de l’assemblée générale de l’ONU en 2010, il a été reconnu que l’accès à l’eau potable est un droit humain indispensable. Pourtant en 2016, encore 1/3 de la population mondiale n’a pas accès à de l’eau potable.

« CE N’EST PAS LE MANQUE D’EAU QUI TUE, C’EST L’EAU SALE » mentionnait en 2010, la secrétaire d’Etat à l’écologie, Chantal Jouanno.

L’eau est une source de maladies

Chaque année 2 millions de personnes meurent à cause de la qualité de l’eau consommée qualifié comme impropre à la consommation humaine et à un environnement insalubre.

Voici une liste non-exhaustive des maladies qui tuent encore trop d’êtres humains dans le monde :

  • Le choléra

    : appelée aussi « la maladie des mains sales » :

  • La maladie:

C’est l’ingestion d’une eau contaminée par le vibrion cholérique, ou simplement une main contaminée portée à la bouche. Le choléra entraîne des vomissements et des diarrhées qui vident l’organisme de son eau, jusqu’à une déshydratation mortelle.

  • Chiffres clés

L’OMS estime à 1.3 à 4 millions de cas par an dans le monde dont 21 000 à 143 000 décès par an.

 

  • Interventions sur l’eau et l’assainissement

Sur le long terme, la solution pour endiguer le choléra réside dans le développement économique et l’accès universel à l’eau potable et à des services d’assainissement, un aspect crucial pour la prévention des épidémies et du choléra endémique.

 

  • Les maladies diarrhéiques

    • La maladie:

Les différentes causes des diarrhées peuvent être dues à une infection, à la malnutrition ou aux sources d’eau contaminées (eaux d’égout, déjections d’animaux dans les sources d’eau)

Il y a trois types cliniques de diarrhées:

      • les diarrhées liquides aiguës – qui durent plusieurs heures ou jours et dont le choléra fait partie;
      • les diarrhées liquides avec émission de sang – également appelées dysenterie;
      • les diarrhées persistantes – à partir de 14 jours d’affilée.
  • Chiffres

La diarrhée, maladie que l’on peut prévenir et traiter, est la deuxième cause de mortalité chez l’enfant de moins de cinq ans.

La diarrhée tue 760 000 enfants chaque année.

Il y a environ 1,7 milliard de cas de diarrhée chaque année dans le monde.

 

  • Interventions sur l’eau et l’assainissement

L’accès à l’eau potable, un assainissement et une hygiène appropriés peuvent permettre d’éviter une proportion importante des maladies diarrhéiques.

La diarrhée est l’une des grandes causes de malnutrition chez l’enfant de moins de cinq ans.

  • Hépatite A :

    • La maladie: deux hépatites (la A et la E) peuvent être transmises par une eau contaminée, une mauvaise hygiène ainsi qu’un mauvais assainissement.

Le virus de l’hépatite A se transmet par l’ingestion d’eau ou d’aliments contaminés ou par contact direct avec une personne infectée.

  • Chiffres

Ces deux hépatites ne sont pas mortelles (hormis quelque cas)

  • Interventions

On peut limiter la propagation de l’hépatite A par les moyens suivants:

  • un approvisionnement suffisant en eau potable;
  • l’élimination des eaux usées dans de bonnes conditions au sein des communautés;
  • une bonne hygiène personnelle, notamment le fait de se laver régulièrement les mains avec de l’eau propre.
  • Se faire vacciner
  • Hépatite E

Contrairement à l’hépatite A, on estime chaque année à 20 millions le nombre d’infections par le virus de l’hépatite E, à plus de 3,3 millions de cas aigus d’hépatite E et à 56 000 le nombre de décès liés à la maladie.

 

  • Fièvre Typhoïde

La fièvre typhoïde est une infection bactérienne des voies intestinales et du courant sanguin.

Les fièvres typhoïde et paratyphoïde sont causées par les bactéries Salmonella typhi et Salmonella paratyphi respectivement. Les germes de la typhoïde et de la paratyphoïde passent dans les selles et l’urine des personnes infectées. Les personnes deviennent infectées après avoir consommé des aliments ou des boissons qui ont été manipulé(e)s par une personne infectée ou par de l’eau de boisson qui a été contaminée par des effluents contenant les bactéries.

  • Chiffres

La fièvre typhoïde atteint plus de 20 millions de cas environ au niveau mondial et plus de 200 000 morts par an.

  • Intervention

Pour prévenir la fièvre typhoïde :

  • L’éducation pour la santé en matière d’hygiène personnelle, notamment en ce qui concerne le lavage des mains après l’utilisation des toilettes et avant la préparation de nourriture;
  • La fourniture d’un approvisionnement en eau saine;
  • Des systèmes d’assainissement adéquats;
  • La tenue à l’écart des porteurs en ce qui concerne la manipulation des aliments.

 

Le fonds de dotation safe water cube a pour but de diminuer ces chiffres effrayants. Il y a encore trop de décès dus aux maladies qui pourraient être évitées par un approvisionnement en eau potable.

L’eau ne doit plus être au 21ème siècle une source de maladies mais une source de vie, d’hygiène et de bonne santé.

Nous formons les populations à l’utilisation de la safe water cube et à la prévention sur les maladies dues à une consommation d’eau impropre à la consommation humaine.

Sources :

http://www.unicef.org/wcaro/2009_2034.html

http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs107/fr/

http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs330/fr/

http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs328/fr/



Blog

Voir plus d'articles